Evaluation et prévention des risques professionnels (T.M.S et R.P.S) 2018-01-22T18:19:54+00:00

EVALUATION ET PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS (T.M.S et R.P.S)

Optimiser la performance de l’entreprise en préservant l’être humain

Vous souhaitez faire un état des lieux du stress au sein de votre entreprise ? Vous vous interrogez sur un absentéisme qui augmente ou une productivé en baisse ? Votre climat social se dégrade ?

Lutte contre les TMS

Les Troubles MusculoSquelettiques (TMS) des membres supérieurs et inférieurs sont des troubles de l’appareil locomoteur dans lesquels l’activité professionnelle peut jouer un rôle dans la genèse, le maintien ou l’aggravation. Les TMS affectent principalement les muscles, les tendons et les nerfs.

Depuis plus de 20 ans, les TMS constituent la première maladie professionnelle reconnue en France et dans d’autres pays européens. Ils représentent un coût financier important pour les entreprises et la société.

L’objectif : préserver des TMS et des risques ostéo articulaires les salariés exposés à des contraintes :

  • De postures
  • De port de charges
  • De mouvements

La prévention des TMS passe par un dépistage préalable des situations de travail à risque au travers d’une intervention ergonomique, pour proposer des amélioration en terme de conditions de travail.

La démarche de prévention des TMS repose sur 3 principes fondamentaux :

  • L’approche globale pour prendre en compte tous les facteurs de risque
  • La participation de tous les acteurs de l’entreprise
  • Le partage des connaissances ainsi que des compétences

La phase d’intervention comporte 5 étapes :

  • Mobiliser
  • Investiguer
  • Maîtriser
  • Evaluer
  • Proposer

tms et pénibilité

Des chiffres significatifs

La pénibilité se caractérise par une exposition, au-delà de certains seuils, à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels pouvant laisser des traces durables identifiables et irréversibles sur la santé.

Toute entreprise doit prévenir la pénibilité au travail, quelles que soient sa taille et ses activités. Lorsqu’un salarié est exposé à des facteurs de pénibilité au-delà de certains seuils, l’employeur doit établir une déclaration. Le salarié bénéficie alors d’un compte professionnel de prévention (C2P) sur lequel il peut accumuler des points.

Les 6 facteurs de pénibilités concernent le travail de nuit, le travail répétitif, le travail en équipes successives alternantes, l’activité en milieu hyperbare, les températures extrêmes et le bruit. 

En 2012, plus de 56 100 nouveaux cas de maladies professionnelles avec 86,5% dus aux TMS. Les affections les plus fréquentes sont celles qui concernent le haut du corps :

  • Le poignet (41% dont 34% pour le canal carpien)
  • L’épaule (29%)
  • Le coude (20%)

Selon l’enquête Conditions de travail publiée en 2013, 34,6% des salariés déclarent devoir rester longtemps dans une posture pénible ou fatigante à la longue pendant leur travail.

Les coûts des MP et AT

En 2012, 45 844 nouvelles déclarations de maladies professionnelles ont entraîné :

  • 9,7 millions de journées d’arrêt de travail
  • Pour 1,03 milliard d’euros pour la Sécurité Sociale
  • Soit un coût moyen par MP reconnue de 22 423 euros
  • Notons également le coût indirect de l’absentéisme, estimé à 45 milliards d’euros en 2015 pour le secteur privé

Source ETUDE CISME (groupe ASMT ergonomie 2015)

Lutte contre les rps

Les Risques PsychoSociaux (RPS) sont à l’interface de l’individu et de sa situation de travail, d’où le terme de risque psychosocial. Sous l’entité RPS, on entend stress mais aussi violences internes (harcèlement moral, harcèlement sexuel) et violences externes (exercées par des personnes extérieures à l’entreprise à l’encontre des salariés).

Il y a une plurifactoralité des RPS qui caractérise à la fois l’organisation du travail et les relations interindividuelles. Les facteurs à l’origine des RPS sont connus et mis en évidence par la littérature scientifique.

Ils peuvent être regroupés en quatre grandes familles de facteurs :

  • Les exigences du travail et son organisation : autonomie dans le travail, degré d’exigence au travail en matière de qualité et de délais, vigilance et concentration requises, injonctions contradictoires
  • Le management et les relations de travail : nature et qualité des relations avec les collègues, les supérieurs, reconnaissance, rémunération, justice organisationnelle
  • La prise en compte des valeurs et attentes des salariés : développement des compétences, équilibre entre vie professionnelle et vie privée, conflits d’éthique
  • Les changements du travail : conception des changements de tout ordre, nouvelles technologies, insécurité de l’emploi, restructurations …

Ils impactent la santé des salariés (au plan psychique mais également au plan physique car ils favorisent l’apparition des TMS) et le fonctionnement de l’entreprise (absentéisme, accidents du travail, diminution de la productivité, diminution de la qualité des produits et /ou de la qualité de service rendu…)

La démarche de prévention des RPS repose sur trois principes fondamentaux :

  • L’approche globale pour prendre en compte tous les facteurs de risque
  • La participation de tous les acteurs de l’entreprise
  • Le partage des connaissances ainsi que des compétences

La phase d’intervention comporte 5 étapes :

  • Mobiliser
  • Investiguer
  • Maîtriser
  • Evaluer
  • Proposer
Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous